Blog

Les grades

 

LES GRADES EN AIKIDO

Historique

Il faut remonter à l'époque troublée du Moyen Age japonais. A cette époque connaître les arts martiaux était une nécessité, la question du grade ne se posait pas. On était soit vivant, soit mort. Lorsque la paix fut établie la connaissance martiale n'était plus une question de survie ; il fut établi une hiérarchie, l'art martial devint alors DO (voie initiatique).

 

Les grades en France

En 1976, un décret de loi énonce : "Nul ne peut se prévaloir dun grade ou titre si celui-ci n'a pas été délivré par le Comité National des Grades". A partir de cette date, nous sommes le seul pays à avoir eu des grades d'état. Le système hiérarchique de l'Aïkido est assez semblable à celui adopté par les autres BUDO (judo, kendo, karate do). II est réparti en trois grandes classes:

- grades techniques, 
- niveau d'enseignement, 
- titres.

Les grades techniques

Les grades inférieurs et les grades supérieurs sont considérés comme des marques extérieures indiquant les progrès du pratiquant tout au long de son travail, après avoir acquis les rudiments de l'aïkido. Le grade permet au pratiquant de savoir où il se trouve sur le chemin de l'aïkido. Il le situe dans la hiérarchie au sein du club.
Il ne faut jamais être pressé et attendre le moment voulu, que ce soit le professeur lui-même qui en fasse la demande avec 1'accord bien sûr de l'élève. Seul le professeur est juge de ses capacités et de ses progrès.

1) les KYU (échelon, rang) : grades inférieurs

- MUKYU : grade débutant, permet au néophyte de se familiariser à la pratique, de saluer, etc. 
- ROKKYU (6ème echelon) : 1er véritable grade après examen et une pratique régulière de un à trois mois.
- GOKYU (5ème echelon) : s'obtient après examen et une pratique régulière de deux à trois mois. Correspond à la ceinture jaune ou plus souvent, au Japon, à la ceinture blanche.
- YONKYU (4ème echelon) : deux à trois mois.
- SANKYU (3ème echelon) : deux à quatre mois.
- NIKYU (2ème echelon) : trois à quatre mois. 
- IKKYU (1er échelon) : obtenu par examen après une période régulière et intensive. Dans les clubs, les professeurs d'état diplômés font passer les grades jusqu'au 1er kyu.

2) Le port du hakama:

Porter 1'hakama signifie que l'on peut se voir confier des responsabilités au sein du dojo, que l'on s'engage corps et âme dans la voie de l'aïkido. Parfois le port du hakama est autorisé par certains professeurs avant le 1er kyu, bien qu'en principe le hakama soit reservé aux grades supérieurs. Mais actuellement certains professeurs le donnent à partir du 3ème kyu (c'est le cas de notre club).

3) les DAN (marche, degré) : grades supérieurs

Les DAN sont au nombre de dix. Les 9ème et 10ème sont très exceptionnels.

Le 1er dan signifie le début réel de l'étude et non pas un achèvement. Il n'y a pas de dan récompensant des mérites comme d'autres BUDO incluant la compétition. Les dan ne sont décernés qu'en vue de marquer et d'officialiser les qualités techniques ou mentales du pratiquant après des années de pratique et de sueur sur le tatami.

En France, les grades DAN jusqu'au 4ème DAN sont présentés devant des jurys (composés de professeurs diplômés d'état) et validés par la Commission Nationale Supérieure des Grades. A partir du 5ème DAN, pour ce qui est de la FFAB, Maître TAMURA décide de l'attribution au cours d'un stage spécifique.

a) SHODAN (1er degré)
Marque le début véritable de l'étude de l'Aïkido, et non pas le signe de la maîtrise (c'est le grade de l'étudiant). Le 1er dan se concrétise par le port de la ceinture noire et du hakama.

b) NIDAN (2ème degré)
Obtenu par examen et après une période deux ans de pratique (après l'obtention du 1er dan).

c) SANDAN (3ème degré)
II s'obtient deux à trois ans après le NIDAN, après un examen très complet en ce qui concerne les connaissances techniques de l'Aïkido, après une période intense de pratique.

d) YONDAN (4ème degré)
Début de la pratique au-delà de la technique. L'examen porte sur la technique (connaissance), sur la possession effective de certaines vertus morales; après trois à quatre ans.

e) GODAN (5ème degré)
Plus de cinq ans après le 4ème dan.

f) ROKUDAN (6ème degré)
Il n'est décerné en principe qu'à des individus hautement expérimentés, pratiquant une technique impeccable et faisant preuve de qualités morales hors du commun.

g) 7ème et 8ème DAN
décernés sous l'autorité du DOSHU.

 

 

A propos

L'Aïkikai de Lyon est affilié à la Fédération Française d'Aïkido et de Budo (FFAB) Groupe Tamura

L'Aïkikaï de Lyon est agréé auprès de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports
agrément n° 69-87-484 (arrêté préfectoral du 12 mai 1987)

Achat de matériel

Fédérations d'Aïkido