Blog

Philippe Montagnier

 

5ème DAN fédéral et Aïkikaï, titulaire du Brevet Fédéral.

- Philippe, depuis combien d'années pratiques-tu et qu'est-ce qui t’a attiré dans l'aïkido ?

Je pratique l’Aïkido depuis l’année 1993. J’ai débuté à l’âge de 29 ans.

Auparavant, j’ai pratiqué durant une quinzaine d’années une discipline sportive collective que j’ai arrêtée pour des raisons essentiellement liées à la poursuite de mes études. J’étais également désireux de trouver une discipline qui puisse m’apporter quelque chose de différent, et c’est ainsi que je me suis orienté vers une discipline martiale, en l’occurrence dans un 1er temps, le karaté, que j’ai pratiqué durant 2 années.

Cependant l’orientation « compétition » ne m’intéressait guère, de même que l’absence de convivialité au sein du club.

Finalement, j’ai répondu favorablement à la sollicitation d’un de mes amis qui pratiquait l’Aïkido à l’Aïkikaï de Lyon. Depuis, je pratique l’Aïkido toujours au sein de ce club et j’ai pu ainsi bénéficier de l’enseignement de Gérald et de tous les professeurs qui l’ont assisté au cours de ces années. 

J’ai découvert un art martial « intelligent » où la notion de force n’est pas le seul moyen de vaincre, où la notion de non – résistance, bien que difficile à appréhender, est prépondérante. Au-delà de façonner son corps au travers de la souplesse, l’agilité, le renforcement articulaire et musculaire et du travail des armes, cet art permet de construire son mental et de réfléchir sur soi-même tout en développant les relations avec les autres. 

L’aspect culturel a été également un élément déterminant. Chacun peut y puiser selon ses envies.

- Quels conseils donnerais-tu aux débutants ?
Comme toute discipline, l’Aïkido nécessite persévérance et régularité et ce, je pense, dès le début, compte tenu de la nécessité de passer le cap de la mémorisation des techniques afin de pouvoir se libérer et pratiquer de façon beaucoup plus intuitive. 
 
- As-tu des recommandations pour les anciens ?
Il importe, au regard des possibilités sans fin qu’offre l’Aïkido, de poursuivre constamment sa recherche et son travail, tant sur le plan mental, physique que sur les rapports avec les enseignants, les pratiquants et de manière générale, avec tous les individus.

J’ai bénéficié et je bénéficie de la richesse des enseignants, des senpai / kohai et de tous les pratiquants que j’ai pu côtoyer au sein de l’Aïkikaï de Lyon, de la FFAB et ailleurs.

Je les en remercie vivement.

 
 

A propos

L'Aïkikai de Lyon est affilié à la Fédération Française d'Aïkido et de Budo (FFAB) Groupe Tamura

L'Aïkikaï de Lyon est agréé auprès de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports
agrément n° 69-87-484 (arrêté préfectoral du 12 mai 1987)

Achat de matériel

Fédérations d'Aïkido